Accouplements flexibles à membranes


A grande rigidité torsionnelle.
Spécialement conçus pour une parfaite rigidité torsionnelle combinée avec une certaine élasticité : angulaire – radiale – axiale.

 

Recommandés tout particulièrement lorsque des problèmes de mesure ou de positionnement de grande précision sont recherchés.
Entièrement métalliques – Amagnétiques – Aucune partie mobile.

à serrage par mâchoires

Conçus pour de hautes vitesses 5000tr/mn maximum en équilibre statique ( et jusqu’à 25 000 tr/mn après équilibrage dynamique ).
Jeu nul. Longévité : en millions de cycles.

ATTENTION : Leur précision fait de ces accouplements des composants fragiles, à manœuvrer avec grand soin, sans chocs.
Eviter toute flexion inutile dans quelque sens que ce soit.

Ces accouplements n’exercent aucune charge sur les paliers qui les supportent.

Membranes rivées à poste fixe sur le corps de l’accouplement.
Serrage par mâchoires.

Arbres fixes

Des accouplements à élasticité radiale sont nécessaires lorsque les deux arbres sont tenus en place de façon classique, au moyen de deux roulements (arbres fixes).

Arbres flottants

Les arbres flottants s’auto-alignent et forment un angle symétrique avec les deux arbres adjacents.
Leur postionnement radial est assuré par l’accouplement.
Celui-ci doit présenter de l’élasticité en mode angulaire seulement.

Résistance élastique

La résistance élastique définit la résistance de l’accouplement à la déformation élastique.
Elle est exprimée en unités de force par unité de déformation.
Les méthodes utilisées pour déterminer la résistance élastique sont montrées ci-dessous.
Les parties en noir représentant les membranes en acier inox. ( Ces figures représentent des accouplements à deux étages ).

Télécharger la page 559 : Accouplements flexibles à membranes

Partager l'article